Appelez-nous ! +33 (0)2 23 52 02 28RESERVEZ EN LIGNE MAINTENANT >

Actualités & Offres Spéciales

Dons ce sera par un clair jour d’été…

Theme: Poèmes

Dons ce sera par un clair jour d’été…

Donc, ce sera par un clair jour d’été :
Le grand soleil, complice de ma joie,
Fera, parmi le satin et la soie,
Plus belle encor votre chère beauté ;

Le ciel tout bleu, comme une haute tente,
Frissonnera somptueux à long plis
Sur nos deux fronts heureux qu’auront pâlis
L’émotion du bonheur et l’attente ;

Et quand le soir viendra, l’air sera doux
Qui se jouera, caressant dans vos voiles,
Et les regards paisibles des étoiles
Bienveillamment souriront aux époux.

Paul Verlaine,
La Bonne Chanson

En savoir plus

Le temps des vacances

Theme: Poèmes

Le temps des vacances

C’est le temps béni des vacances.
Le vent fait des nœuds d’hirondelles.
Le jour est rond comme une amande.
Tout le village sens le miel.
Le soleil a pendu sa lampe
Juste au-dessus des vaches blanches
Etonnées de n’avoir plus d’ombre,
Mais les prairies qui, près du bois
Tremblent doucement sous leur poids
N’ont jamais été si profondes.


Maurice Carême,
Au clair de la lune

En savoir plus

Feu d’artifice du 14 juillet 2014 à Saint-Malo

Theme: Saint-Malo

954897

Rendez-vous le 14 juillet à 23h00, au pied du château de Saint-Malo, pour le feu d’artifice. Chaque année de nombreux spectateurs viennent admirer le spectacle.

Un bal sera organisé sur l’esplanade Saint-Vincent devant l’Office de Tourisme. La soirée débutera à 17h00.

 
En savoir plus

Dans l’odeur du foin vert

Theme: Poèmes

Dans l’odeur du foin vert

En voyage, on s’arrête, on descend de voiture ;
Puis entre deux maisons on passe à l’aventure,
Des chevaux, de la route et des fouets étourdi,
L’œil fatigué de voir et le corps étourdi.
Et voici tout à coup, silencieuse et verte,
Une vallée humide et de lilas couverte,
Un ruisseau qui murmure entre les peupliers,
Et la route et le bruit sont bien vite oubliés !
On se couche dans l’herbe et l’on écoute vivre,
De l’odeur du foin vert à loisir on s’enivre
Et sans penser à rien on regarde les cieux…
Hélas ! une voix crie : « En voiture, messieurs !»

Gérard de Nerval,
Poésies

En savoir plus

Les papillons

Theme: Poèmes

Les papillons

Les papillons bleus, les papillons blancs,
Sur les prés mouillés et les blés tremblant,
Vont battent des ailes.

C’est sous le soleil un frémissement
Qui fait s’incliner les fleurs doucement
Sur leurs tiges frêles.


Paul Bourget,
Sur la falaise

En savoir plus

Paysage de juin

Theme: Poèmes

Paysage de juin

Les prés ont une odeur d’herbe verte et mouillée
Un frais soleil pénètre en l’épaisseur des bois,
Toute chose étincelle et le jeune feuillé
Et les nids palpitants s’éveillent à la fois.

Le cours d’eau diligents aux pentes de collines
Ruissellent, clairs et gais, sur la mousse et le thym ;
Ils chantent au milieu des buissons d’aubépines
Avec le vent rieur et l’oiseau du matin.

Les gazons sont tout plein de voix harmonieuses.
L’aube fait un tapis de perles aux sentiers
Et l’abeille, quittant les prochaines yeuses,
Suspend son aile d’or aux pâles églantiers.

Leconte de Lisle,
Poèmes antiques et modernes

En savoir plus

Juin flamboie

Theme: Poèmes

Juin flamboie

Juin flamboie. Etendu dans la prairie en fleur,
Je rêve au bord d’une eau charmante de lenteur
Où les brins d’herbe font des arches d’émeraude.
Le soleil brûle, l’air pèse, la terre est chaude.
Mon regard, attentif sous l’ombrage des cils,
Observe l’araignée à l’affût dans les fils,
Et la ciguë avec sa blanche ombelle où bouge
Un insecte luisant et rond comme un grain rouge.
Je respire. Le vent par larges souffles lourds
Propages sur les prés des ondes de velours.
Une troupe de beaux papillons entrelace
Des guirlandes de fleurs sans tiges dans l’espace.
L’herbe que mon œil proche explore m’apparaît
Mystérieusement ainsi qu’une obscure forêt.
Dans cette demi-nuit verte, les sauterelles
Traînent leur ventre rose et font plier les prêles…
Puis vaincu par l’immense ardeur du firmament,
Je m’endors, et mes yeux gardent en se fermant
La vision d’un clair village sur la côte
Et du ciel bleu qui rit à travers l’herbe haute.

Charles Guérin,
Le Semeur de cendres

En savoir plus

Le goûter

Theme: Poèmes

Le goûter

On a dressé la table ronde
Sous la fraîcheur du cerisier.
Le miel fait les tartines blondes,
Un peu de ciel pleut dans le thé.

On oublie de chasser les guêpes
Tant on a le cœur généreux.
Les petits pains on l’air de cèpes
Egarés sur la nappe bleue.

Dans l’or fondant des primevères,
Le vent joue avec un chevreau ;
Et le jour passe sous les saules,

Grave et lent comme une fermière
Qui porterait, sur son épaule,
Sa cruche pleine de lumière.

Maurice Carême,
La Maison blanche

En savoir plus

Puisque mai tout en fleurs…

Theme: Poèmes

Puisque mai tout en fleurs…

Puisque mai tout en fleurs dans les prés nous réclame,
Viens ! ne te lasse pas de mêler à ton âme
La campagne, les bois, les ombrages charmants,
Les larges clairs de lune au bord des flots dormants,
Le sentier qui finit où le chemin commence,
Et l’air et le printemps et l’horizon immense,
L’horizon que ce monde attache, humble et joyeux,
Comme une lèvre au bas de la robe des cieux !
Viens !et que le regard des pudiques étoiles
Qui tombe sur la terre à travers tant de voiles,
Que l’arbre pénétré de parfums et de chants,
Que le souffle embrasé de midi dans les champs,
Et l’ombre et le soleil et l’onde et la verdure,
Et le rayonnement de toute la nature,
Fassent épanouir comme une double fleur,
La beauté sur ton front et l’amour dans ton cœur.

Victor Hugo,
Les chants du crépuscule

En savoir plus

Quand mai se dépense tout entier

Theme: Poèmes

Quand mai se dépense tout entier

La journée était charmante. C’était l’un de ces jours printaniers
où Mai se dépense tout entier.
Les premiers papillons se posaient sur les premières roses.
Tout était neuf, dans la nature, les herbes, les mousses, les feuilles, les parfums, les rayons.
Les cailloux étaient lavés de frais.
La profonde chanson des arbres était chantée par les oiseaux nés d’hier.
Il est probable que leur coquille d’œuf cassée par leur petit bec était encore dans le nid.
Des ailes bruissaient dans le tremblement des branches.
Ils chantaient leur premier chant, ils volaient leur premier vol.
Une très jolie lentille d’eau couvrait les mares d’une nappe d’émeraude.
Les bergeronnettes s’y baignaient.

Victor Hugo

En savoir plus