Appelez-nous ! +33 (0)2 23 52 02 28RESERVEZ EN LIGNE MAINTENANT >

Actualités & Offres Spéciales

Les longs jours sont passés

Theme: Poèmes

Les longs jours sont passés

L’aube est moins claire, l’air moins chaud, le ciel moins pur ;
Le soir brumeux ternit les astres de l’azur.
Les longs jours sont passés ; les mois charmants finissent,
Hélas ! voici déjà les arbres qui jaunissent !
Comme le temps s’en va d’un pas précipité !
Il semble que nos yeux, qu’éblouissait l’été,
Ont à peine eu le temps de voir les feuilles vertes.

Pour qui vit, comme moi, les fenêtres ouvertes,
L’automne est triste avec sa bise et son brouillard,
Et l’été qui s’enfuit est un ami qui part,
Adieu, dit cette voix qui dans notre âme pleure,
Voluptés du grand air, bruits d’ailes dans les bois,
Promenades, ravins pleins de lointaines voix,
Fleurs, bonheur innocent des âmes apaisés,
Adieu, rayonnements ! aubes ! chansons ! rosées !

Puis tout bas on ajoute : ô jours bénis et doux !
Hélas ! vous reviendrez ! me retrouverez-vous ?

Victor Hugo,
Toute la lyre

En savoir plus

Chanson

Theme: Poèmes

Chanson

Les hirondelles sont parties.
Le brin d’herbe à froid sur les toits ;
Il pleut sur les touffes d’orties.
Bon bûcheron, coupe du bois.

Les hirondelles sont parties.
L’air est dur, le logis est bon.
Il pleut sur les touffes d’orties.
Bon charbonnier, fait du charbon.

Les hirondelles sont parties ;
L’été fuit à pas inégaux ;
Il pleut sur les touffes d’orties
Bon fagotier, fait des fagots.

Les hirondelles sont parties.
Bonjours l’hiver ! Bonsoir ciel bleu !
Il pleut sur les touffes d’orties.
Vous qui tremblez, faite du feu.

Victor Hugo

Chansons des rues et des bois
Les longs jours sont passés
L’aube est moins claire, moins chaud, le ciel moins pur ;
Le c soir brumeux ternit les astres de l’azur.
Les longs jours sont passés ; les mois charmants finissent,
Hélas ! voici déjà les arbres qui jaunissent !
Comme le temps s’en va d’un pas précipité !
Il semble que nos yeux, qu’éblouissent l’été,
On a peine eu le temps de voir les feuilles vertes.

Pour qui vit, comme moi, les fenêtres ouvertes,
L’automne est triste avec sa bise et son brouillard.
Et l’été qui s’enfuit est un ami qui part.
Adieu, dit cette voix qui dans notre âme pleure,
Adieu ciel bleu ! beau ciel qu’un souffle tiède effleure !
Voluptés du grand air, bruits d’ailes dans le bois,
Promenades, ravin pleins de lointaines voix,

En savoir plus

L’automne

Theme: Poèmes

L’automne

L’automne, au coin du bois,
Joue de l’harmonica.

Quelle joie chez les feuilles !

Elles valsent au bras
Du vent qui les emporte.

On dit qu’elles sont mortes,
Mais personne n’y croit.

L’automne au coin du bois,
Joue de l’harmonica.

Maurice Carême,
La Lanterne Magique

En savoir plus

Le geste auguste du semeur…

Theme: Poèmes

Le geste auguste du semeur…

C’est le moment crépusculaire.
J’admire assis sous un portail,
Ce reste de jour dont s’éclaire
La dernière heure de travail.

Dans les terres, de nuit baignées,
Je contemple, ému, les haillons
D’un vieillard qui jette des poignées
La moisson future aux sillons.

Sa haute silhouette noire
Domine les profonds labours.
On sent à quel point il doit croire
A la fuite utile des jours.

Il marche dans la plaine immense,
Va et viens, lance la graine au loin,
Rouvre sa main, et recommence,
Et je médite obscur témoin,

Pendant que déployant ses voiles,
L’ombre ou se mêle une rumeur,
Semble élargir jusqu’au étoiles
Le geste auguste du semeur.

Victor Hugo

En savoir plus

Pax

Theme: Poèmes

Pax

Ô souvent je voudrais que la vie éternelle
Fût simplement cela : Quelques-uns réunis
Dans un jardin qu’embaume encore la citronnelle,
Réunis par amour dans l’été sui finit.

L’un d’entre eux serait juste arrivé de voyage.
On le ferait asseoir près de la véranda
Où est la lampe, afin de mieux voir son visage,
Son uniforme usé, sa pâleur de soldat.

La plus jeune viendrait le tenir par sa manche,
On n’oserait pas dire : << Tu es pâle… >> Et lui,
Devant cette douceur de très ancien dimanches
Souhaite pour pouvoir pleurer, qu’il fasse nuit.

Une voix s’élèverait alors, la musique
Même le jadis au milieu d’un grand respect
Et du cœur de chacun, dans le soir balsamique
Disant ces mots simples : Mes enfants, c’est la paix.

Aliette AUDRA,
Poèmes pour un marin perdu

En savoir plus

La sieste

Theme: Poèmes

La sieste

Pas un seul bruit d’insecte ou d’abeille en maraude
Tout dort sous les grands bois accablés de soleil
Où le feuillage épais tamise un jour pareil
Au velours sombre et doux des mousses d’émeraude.

Criblant le dôme obscur, Midi splendide y rôde
Et, sur mes cils mi- clos alanguis de sommeil,
De mille éclairs furtifs former un réseau vermeil
Qui s’allonge et se croise à travers l’ombre chaude.

Vers le gaze de feu que trament les rayons,
Vole le frêle essaim des riches papillons
Qu’enivre la lumière et le parfum des sèves ;

Alors mes doigts tremblant saisissent chaque fil,
Et dans les mailles d’or de ce filet subtil
Chasseur harmonieux, j’emprisonne mes rêves.

José Maria de Heredia,
Les Trophées

En savoir plus

La cigale

Theme: Poèmes

La cigale

L’air est si chaud que la cigale,
La pauvre cigale frugale
Qui se régale de chansons,
Ne fait plus entendre les sons
De sa chansonnette inégale ;
Et, rêvant qu’elle agite encor
Ses petits tambourins de fée,
Sur l’écorce des pins, chauffée,
Où pleure une résine d’or,
Ivre de soleil dort.

Paul Arène

En savoir plus

A l’été

Theme: Poèmes

A l’été

Midi de l’an et des saisons,
Royal Eté, tu te recueilles
Dans la gloire des floraisons
Et la verte splendeur des feuilles.

Tu parfumes les soirs de vermeils
De l’odeur des vignes fleuries
Et, le jour, tes ardents soleils
Embaument l’herbe des prairies.

Tu mets de grands sourires bleus
Sur l’eau des lacs et des fontaines :
Tu mûris les blés onduleux
Et les avoines dans les plaines.

Par ta grâce, jeunes et vieux
Se sentent l’âme illuminée ;
Tu rends les cœurs sains et joyeux,
Ô pourpre Eté, roi de l’année !

André Theuriet,
Poésies rustiques

En savoir plus

Le coucher du soleil

Theme: Poèmes

Le coucher du soleil

Quand le Soleil du soir parcourt les Tuileries
Et jette l’incendie au vitres du château ;
Je suis la Grand Allée et ses deux pièces d’au
Tout plongé dans mes rêveries !

Et de là, mes amis, c’est un coup d’œil fort beau
De voir, lorsque’ à l’entour la nuit répand son voile
Le coucher du soleil, riche et mouvant tableau,
Encadré dans l’Arc de l’Etoile !

Gérard de Nerval

En savoir plus

Je passais mes vacances

Theme: Poèmes

Je passais mes vacances

Je passais mes vacances
Devant un rosier blanc,
Rose au cœur de la France.
Rosier au cœur tremblant.

Une abeille s’y pose.
Les mésanges aussi.
Rose au cœur de la rose,
Fleurs des jours sans souci.

Et puis la nuit s’y pose
-les étoiles aussi-
Noire au cœur de la rose.
Et l’aube y pleure aussi.

Je passais mes vacances
Devant un rosier blanc.
Dans un pays de France
Dont je rêve souvent.

Maurice Fombeure,
A dos d’oiseau

En savoir plus